La modération a bien meilleur goût

Éduc’alcool

La modération a bien meilleur goût.

Hubert Sacy, Directeur Général.

Texte : Susana Ochoa Vega.

Éduc’alcool est un organisme sans but lucratif qui a été fondé en 1989 par un groupe de cinq personnes : une femme et quatre hommes. Claude Marier qui représentait la SAQ, Colette Gilet était une agente promotionnelle, Pierre Touchette évoquait les distillateurs, Pierre Desmarais symbolisait les producteurs de vins, Ghislain K. Laflamme était président de la RACJ.

Ce groupe s’est dit à l’époque : l’alcool n’est pas un produit comme les autres. Quand il est bien consommé il peut être très agréable, par contre, quand il est mal consommé, il peut causer des problèmes. Alors, l’organisme Fonds Éduc’alcool est né. 

Fonds Éduc’alcool ramassait des sous et pendant un an il déterminait à qui donner et combien, par exemple à : Opération Nez Rouge, Fondation Jean Lapointe ou un centre de traitement.

Dans son évolution, l’organisme a décidé que, plutôt que de donner l’argent, ce serait mieux de prévenir et d’éduquer la communauté québécoise concernant la consommation d’alcool. Alors, l’organisme enlève le mot « Fonds » pour ainsi se présenter comme Éduc’alcool, qui signifie Éducation à l’alcool, pour éviter les problèmes liés à la consommation excessive ou à la mauvaise consommation d’alcool.

Même si dans les autres provinces, il existe des programmes sur l’alcool, aucun ne se compare à ceux d’Éduc’alcool qui est le seul organisme dans son genre au Canada et dans le monde entier. Éduc’alcool a inspiré quelques pays qui ont créé des organismes similaires, comme l’Australie et la France. Même le Costa Rica s’est inspiré de notre Éduc’alcool ça fait maintenant déjà 11 ans.

Cela fait 31 ans que Hubert Sacy est à la tête d’Éduc’alcool à titre de directeur général. Dans son parcours il a eu plusieurs bons coups et un de ses meilleurs a été la récupération du proverbe le plus connu au Québec:  « La modération a bien meilleur goût ». Un vieux slogan qui appartenait à la Société des alcools du Québec. Comme la SAQ avait cessé de l’utiliser, Hubert Sacy s’est proposé comme acheteur et il l’a racheté pour un dollar symbolique! À partir de ce moment-là, Éduc’alcool et « La modération a bien meilleur goût » vont toujours main dans la main. 93% des québécois connaissent ce proverbe.

Sans doute, « une des meilleures transactions qui ait été faite au Québec », dit Hubert Sacy. 

Au Canada, c’est le Québec qui compte le plus grand pourcentage de consommateurs d’alcool. Cependant, les Québécois sont au bas de l’échelle en ce qui concerne l’abus dans le pays. C’est parce qu’ils connaissent les limites de consommation et qu’ils sont bien informés par Éduc’alcool.

En collaboration avec les enseignants, Éduc’alcool est présent aussi dans les écoles du Québec depuis 28 ans avec le programme « À toi de juger ». Un programme plein de matériel pédagogique fourni par Éduc’alcool et qui est dispensé par les professeurs à l’intérieur des cours de formation personnelle et sociale des jeunes des 2 dernières années du primaire et des cinq années du secondaire. Ce programme a comme but d’initier les jeunes à exercer leur jugement, à résister à la pression des amis, à savoir c’est quoi l’alcool et ses effets. Également, l’objectif est de retarder le plus possible l’âge de la première consommation d’alcool chez les jeunes, de les informer adéquatement et de faire appel à leur intelligence.

Éduc’alcool a également proposé aux écoles de conduite automobile de la province de parler et d’informer sur l’alcool au volant aux personnes qui prennent le cours. Alors, le programme « Boire, Conduire, Choisir » développé par Éduc’alcool est présent dans les cours de conduite au Québec.

Éduc’alcool est présent partout : dans les hôpitaux, dans les réseaux sociaux, sur Youtube, internet, etc.

Primeur

Récents articles